Nos secrets pour la fabrication du beurre

Pour commencer, saviez-vous que le beurre possède de nombreux bienfaits sur l’organisme ?

En effet, une consommation modérée de beurre permet :

  • Une meilleure digestion.
  • Un apport en texture et en goût dans nos plats tout en étant moins gras que l’huile.
  • Un renfort de nos os et nos dents car il contient des vitamines A, mais aussi des vitamines D et E.
  • Une protection contre les infections et le vieillissement de la peau.

Il est recommandé de consommer environ 20 grammes de beurre par jour pour rester en pleine forme.

Pour connaître le secret d’un bon beurre fabriqué à la main, il vous suffit de regarder juste en dessous les étapes de fabrication !

La traite


Pour commencer la fabrication du beurre, voici la première étape à suivre. La traite est le moment le plus important qui permet à l’éleveur de maîtriser la qualité de son lait. Une bonne traite permet de limiter la contamination des mamelles des vaches et évite les contagions croisées. Le gobelet trempeur avec son système anti-retour rend la traite plus hygiénique, pratique et sûr.

Pensez à la filtration du lait ! Les filtres à lait facilitent la fourniture de lait de grande qualité aux transformateurs laitiers, puisqu’ils sont utilisés pour des raisons de sécurité et d’hygiène. Ils sont mis sur les machines à traire pour filtrer le lait de la saleté et des bactéries !

Pour faciliter la traite manuelle et prendre soin de vos animaux, vous pouvez utiliser une graisse à traire BIO. La solution idéale pour prévenir l’apparition des mammites et soigner les pis en créant une couche protectrice. La graisse à traire BIO est à 100% issus d’ingrédients naturels, elle s’adapte à la fois pour bovins, ovins et caprins et est très facile d’application. Sa formule favorise le bien-être animal et est également agréable lors de l’application sur les mains de l’éleveur.

Facilitez le transport de votre lait à l’aide de vos pots et bidons à lait.

La pasteurisation du lait

A quoi sert la pasteurisation du lait ? Cette étape est primordiale dans la création du beurre. Elle sert à éliminer la plupart des micro-organismes du lait en le chauffant à une température comprise entre 60° et 90°C. Le fait de chauffer brièvement le lait pendant quelques minutes permet de le conserver plus longtemps.

Il existe deux types de pasteurisation :

  • La pasteurisation “standard” : lors de cette phase le lait cru est porté à une température de 75°C pendant 15 secondes, puis immédiatement refroidit, ce qui lui permet d’éliminer une partie des germes.
  • La pasteurisation “haute” : quant à elle permet de détruire la quasi-totalité des germes afin de conserver bien plus longtemps les aliments. Elle s’effectue à des températures bien plus élevées (entre 85 et 134°C).

A l’aide d’un pasteurisateur nous vous suggérons de chauffer votre lait à une température constante de 92°C pendant 3 à 5 minutes pour obtenir une pasteurisation homogène sans éliminer les vitamines présentes dans le lait.

L’écrémage

Une fois votre lait pasteurisé, il vous faudra vous munir d’une écrémeuse qui vous permettra de séparer le lait de la crème. Il faut penser à bien garder cette crème, car c’est grâce à elle que vous pourrez fabriquer votre beurre.

La maturation

La crème précédemment obtenue est ensuite mise à maturation, cela signifie que vous introduisez des ferments lactiques. Elle va alors s’épaissir et prendre peu à peu le goût acidifié de la crème.

Le barattage

Maintenant que vous disposez d’une bonne crème, nous vous proposons une sélection de barattes à beurre pour faciliter la fabrication de votre beurre. Les barattes ont pour rôle de battre très fortement la crème et forment petit à petit des grains jaunes baignant dans le petit lait, c’est ce que l’on appelle le babeurre. Ces petits grains vont permettre de former le beurre. Une fois séparé du petit lait et lavés à l’eau pure, ils formeront le beurre.

Le malaxage

L'étape finale de la fabrication de votre beurre maison, le malaxage consiste à travailler le beurre pour en obtenir une texture lisse et homogène. Pour façonner le beurre et lui rendre son aspect rectangulaire vous pouvez utiliser un moule à beurre.

La conservation du beurre

Contrairement au beurre acheté au magasin, le beurre maison contient plus d’eau, la conservation est donc moins longue : juste quelques jours au frais. On peut le saler avec une pincée de fleur de sel pour augmenter légèrement le temps de conservation d’un ou deux jours.

Le beurre absorbe les odeurs, il est important de le garder dans le papier d’aluminium afin prévenir les altérations causées par l’air et la lumière. Stockez le beurre dans le compartiment situé dans la porte de réfrigérateur pour conserver sa fraicheur et éviter qu’il prenne les odeurs des autres aliments.

Pour conserver du beurre deux à trois semaines, il faut le mettre dans de l'eau à l'abri de la lumière. L'eau protège le beurre de l'oxydation. Il reste alors souple, facilement tartinable et ne rancit pas. Les beurriers traditionnels sont particulièrement adaptés pour cette conservation.

Fabriquer son beurre à la maison est beaucoup plus facile que vous le pensiez ! Et en plus il y en en pour tous les goûts (herbes fraiches, herbes de Provence, piment d’Espelette), vous n’avez plus qu’à vous laisser tenter !

Suivez les étapes pour fabriquer votre beurre au piment d’Espelette avec notre recette !

Tout ce que vous avez besoin pour fabriquer 360 g de beurre avec la baratte à beurre Milky:

  • 1 litre de crème entière liquide à 35% de matière grasse
  • 4 à 6 cuillères à café de sel au piment d'Espelette


Et voilà le tour est joué, grâce à nos conseils et nos produits dédiés à la fabrication du beurre, cette fabrication n’a plus aucun secret pour vous ! Vous n’aurez plus qu’à régaler vos convives.


Nos recommandations produits
Ces articles peuvent vous intéresser