Quels types de couteaux pour quels usages ?

Que vous soyez amateur, boucher, charcutier ou grand chef professionnel, vous disposez de couteaux et d’accessoires de coupe pour la découpe et la préparation de vos différents aliments. Et comme vous le savez, pour s’équiper en coutellerie de qualité, il faut savoir mettre le prix.   

De plus en plus de particuliers privilégient la qualité à la quantité. On le sait tous, un couteau de qualité est un investissement sur le long terme, et vous pouvez en être sûr, il durera de nombreuses années, si vous lui portez un soin particulier. 

 

Quels sont les couteaux les plus plébiscités dans les cuisines ? 

 

Avec les dizaines de couteaux que vous utilisez quotidiennement… il y a de quoi s’y perdre. Coffia vous met à disposition son expertise pour y voir un peu plus clair lors de l’achat de vos différents couteaux de cuisine.  

 

Les couteaux de cuisine les plus utilisés : 

 

Couteau d’office (petit format) : il s’agit d’un indispensable en cuisine que ce soit pour les cuisiniers amateurs ou pour les professionnels. Sa lame courte et épaisse le rend très maniable lui permettant une grande précision lors de la découpe. Il s’utilise à la fois pour dégraisser la viande, émincer des échalotes, peler et couper des fruits et légumes, en bref un couteau pour réaliser vos plats de A à Z ! 

Couteau de chef (ou couteau de cuisine) : universel et multi-usage, ce couteau est idéal pour la découpe de fruits, légumes, viandes, volailles, pâtés et sera très plébiscité pour hacher délicatement toutes types d’herbes fraîches.   

Couteau santoku : un coup de cœur à avoir dans sa cuisine. Un couteau japonais aux 3 vertus (trancher, émincer et ciseler). Epais et polyvalent, sa lame alvéolée permettra aux ingrédients de ne pas accrocher au couteau lors de la découpe. C’est sans doute le couteau le plus utilisé avec le couteau d’office dans votre cuisine. Il s’utilisera essentiellement pour la découpe de fruits et légumes et vous offrira une grande précision (julienne, bâtonnet, mirepoix, brunoise, macédoine, émincé…) 

Couteau à filet : ses caractéristiques : long et fin pour lever les filets de poissons et il sera le parfait allié pour réaliser un carpaccio maison. Sa conception de lame permet de trancher très finement la chair et servira à séparer les filets du poisson.  

Couteau à découper : plus grand et fin que le couteau de chef, il vous sera très utile pour couper de fines tranches de viandes (rôtis, jambon, volaille…). En revanche il ne fonctionnera pas pour la découpe des os.  

Couteau à pain : un basique à avoir dans votre cuisine. Il vous facilitera la découpe de votre pain mais pas que, à l’aide de ses dents il permettra de trancher efficacement les fruits et légumes les plus délicats sans les écraser (ananas, tomates…).  

 

Les couteaux de cuisine pour les professionnels :  

 

Couteau à désosser : sa lame fine et allongée permet de gratter la chair de l’os. Il a plutôt un usage professionnel même si certains particuliers amateurs en utilisent. Il aura également pour utilité de couper de petits os, de dépecer des volailles et gibiers, de trancher vos pièces de viande et de les préparer en y retirant la graisse, les nerfs et les tendons.  

Couteau à dénerver : ce couteau dispose d’une lame fine et longue permettant de retirer facilement les nerfs et tendons de vos viandes. Il peut également s’avérer pratique pour enlever le surplus de graisse de vos viandes et lever les filets de poisson. La conception de sa lame vous offrira une grande précision pour les tâches les plus délicates.  

Couteau tranchelard : son nom est bien évocateur puisque son utilité première est de trancher du lard. La puissance de la lame peut également servir à trancher des rôtis, viandes, jambons, quelque soit leur épaisseur. A mi-chemin entre un couteau de chef, il peut également être utilisé pour trancher diverses terrines, lever les filets et découper aisément tous types de viandes, fruits et légumes.  

Couperet en inox (ou feuille du boucher) : conçu pour les professionnels de la viande, la feuille de boucher est un couteau rigide permettant la découpe de carcasses. Sa lame imposante permet de trancher les gros morceaux de viandes, les os, les tendons, les articulations. Il aplatira facilement les viandes. Très lourd d’utilisation, il faudra faire attention à bien vous protéger les mains avant toute utilisation.  

Scie du boucher : cet ustensile s’utilisera sur les très grosses carcasses, celles qui résisteront à la feuille du boucher. Il permettra de scier les très grosses pièces de viandes, les os. La scie du boucher s’utilise essentiellement dans les boucheries/charcuteries ou dans les laboratoires de transformation de la viande.  

 

Les accessoires indispensables :  

 

Cisaille à volaille : cet ustensile de cuisine est spécialement conçu pour la découpe de poulet et autres volailles. Très résistantes, ses lames vous permettront une découpe nette de toutes les parties. Il servira essentiellement à faciliter la découpe des os et cartilages et vous permettra une belle présentation (suprême de volailles…). Son manche ergonomique vous permettra une meilleure prise en main lors de la découpe.  

Fourchette à viande : composée de deux longues dents, la fourchette à viande vous aidera lors de la cuisson de vos viandes pour les retourner, et servira également à maintenir la viande et à guider lors de la découpe. Elle pourra également vous être utile lors de vos parties de barbecue pour gérer la cuisson. 

Fusil à aiguiser : rond, ovale, plat, trouvez celui qui vous correspond. De différentes tailles, les fusils à aiguiser vous permettront d’entretenir dans la durée vos couteaux pour maintenir une précision de coupe et une robustesse. 

 

Coffia vous propose une large gamme de couteaux et d’accessoires de coupe de la marque MAGLIO NERO. Située dans le petit village italien de Premana, la marque MAGLIO NERO a su se faire une place de choix dans la fabrication artisanale de coutellerie professionnelle depuis plus de 50 ans. Son usine de production conçoit des couteaux en collaboration avec des chefs pour répondre au plus proche de leurs besoins.  

La gamme de couteaux professionnelle MAGLIO NERO se combinera parfaitement avec tous les équipements dédiés à la transformation de la viande à la ferme : hachoirs à viande, poussoirs à saucisses, trancheuses à jambon…et pour la conservation de vos viandes et différents aliments, vous pouvez opter pour des machines sous-vides

 

Comment entretenir ses couteaux de cuisine professionnels ?  

 

Pour préserver vos couteaux dans la durée, vous devez apporter un soin particulier aux lames. Nous vous donnons tous nos conseils :  

Après chaque utilisation, lavez à l’aide d’un liquide vaisselle et d’une éponge douce vos couteaux, puis rincez-les à l’eau chaude. Essuyez-les directement après chaque lavage à l’aide d’un chiffon doux (type microfibre) pour éviter de les rayer, avant de les ranger : de préférence dans son étui d’origine. 

Ne jamais utiliser les grattoirs ou le côté abrasif de vos éponges pour ne pas détériorer la qualité de votre lame. La gamme de couteaux MAGLIO NERO peut s’utiliser dans le lave-vaisselle pour un nettoyage en profondeur. En revanche, pour les couteaux de cuisine conçus à base de matériaux naturels (manche en bois) nous recommandons de ne pas les mettre au lave-vaisselle pour ne pas abîmer les matériaux. 

L’astuce du chef : saviez-vous que pour conserver la brillance de votre lame en inox, vous avez deux techniques : la première consiste à utiliser une pomme de terre crue coupée en deux à frotter contre votre lame ! La seconde nécessite de faire chauffer préalablement du vinaigre blanc, puis à l’aide d’un chiffon imbibé, vous pouvez frotter vos lames. 

 

L’aiguisage de vos couteaux de cuisine, un indispensable. 

 

Un aiguisage régulier de vos couteaux de cuisine à l’aide d’un fusil à aiguiser vous permet de bénéficier d’une découpe constante dans la durée et de contribuer à entretenir vos couteaux. Pour un usage domestique, il est recommandé de réaliser cette opération d’affûtage 1 à 2 fois par mois, tandis que pour un usage professionnel, cette fréquence passe de 1 à 2 fois par semaine.  

 

Comment faire si votre lame est très abimée ?  

Vous disposez toujours de l’option d’affûtage de la lame, cette opération vous permettra de redonner vie à une lame « fatiguée ». 



Vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre dans notre onglet spécialisé dans "Transformation viande et lait". Vous avez encore des interrogations sur quel type de produit choisir ?  Vous pouvez nous écrire à l’adresse suivante : ventes@coffia.com ou nous appeler directement au +33 3 69 50 84 27.

Ces articles peuvent vous intéresser